Catalogue - Illustrations de la même série

Cette série vous présente différentes illustrations médicales sur le thème de l’infertilité.
Cliquer sur une image pour en afficher le détail et faire votre sélection
ou sur DE RETOUR À Recherches dans le catalogue pour un accès direct
et/ou un retour à la recherche.

Cette série vous présente différentes illustrations médicales sur le thème de l’infertilité.
Cliquer sur une image pour en afficher le détail et faire votre sélection
ou sur DE RETOUR À Recherches dans le catalogue pour un accès direct
et/ou un retour à la recherche.

insuffisance ovarienne traitement - © sophie jacopin
INSUFFISANCE OVARIENNE – TRAITEMENT

# 5770
 
Deux types de traitements contre l’insuffisance ovarienne.
À chaque âge son traitements contre l’insuffisance ovarienne. Jeune, on effectue une fragmentation ovarienne, plus âgée, une greffe de moelle osseuse.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Pour les femmes jeunes souffrant d’une insuffisance ovarienne prématurée (follicules dormants), on procède à une fragmentation ovarienne, chirurgie des ovaires, pour réveiller les follicules dormants.
Une sonde (en blanc sur le dessin) est introduite dans l’utérus pour prélever un fragment de cortex ovarien. Ce fragment de cortex ovarien a ensuite été découpé, afin de stimuler les follicules dormants. Ces follicules stimulés sont réimplantés dans les ovaires de la patiente. La seconde méthode concerne des femmes plus âgées dont le capital folliculaire ovarien ne leur permet pas d’obtenir des ovocytes. Pour éviter d’avoir recours au don d’ovocytes, on effectue une greffe de cellules souches de moelle osseuse par injection pour compenser le vieillissement ovarien. L’injection se réalise grâce à un cathéter (représenté en noir sur ce dessin) introduit jusqu’à l’artère ovarienne. Ce cathéter est introduit par voie fémorale jusqu’à la jonction entre l’artère iliaque externe et interne. Là il prend le chemin de l’artère utérine pour aboutir à la branche ovarienne interne qui s’anastomose avec l’artère ovarienne.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série « Infertilité »

60.00 Ajouter au panier
utérus ovaire ovulation - © sophie jacopin
UTÉRUS, OVAIRE, OVULATION

# 5769
 
Anatomie du l’utérus, de l’ovaire et ovulation.
Les structures de l’utérus et de l’ovaire sont représentées sur une coupe frontale des organes génitaux féminins.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Les organes génitaux féminins sont constitués du vagin, du col de l’utérus, de l’utérus, des trompes de Fallope, des ovaires.
Les ligaments utéro-ovariens rattachent les ovaires à l’utérus.
Sur ce dessin sont représentés la trompe de Fallope et l’ovaire droits en phase d’ovulation avec expulsion de l’ovule dans la trompe utérine.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série « Infertilité »

60.00 Ajouter au panier
artère uterine-artère ovarienne - © sophie jacopin
VASCULARISATION UTÉRUS

# 5768
 
Vascularisation utérus, artère utérine, ovaire, artère ovarienne.
L’artère utérine nait de l’artère iliaque primitive ayant donné deux branches,
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]une artère iliaque externe qui descend vers le membre inférieur et une artère iliaque interne. L’artère iliaque interne donne plusieurs branches dont l’artère utérine qui vascularise l’utérus et les deux tiers médiaux de la trompe utérine. L’artère ovarienne ou ovarique se détache de la face ventrale de l’aorte abdominale. Elle donne l’artère tubaire latérale pour la trompe utérine, puis des rameaux à l’ovaire et s’anastomose avec la branche ovarienne de l’artère utérine.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série « Infertilité »

60.00 Ajouter au panier