Coronavirus, fixation à la cellule hôte, protéine S, récepteur ACE2 - © sophie jacopin
CORONAVIRUS – FIXATION A LA CELLULE HÔTE

# 5819

Coronavirus, fixation à la cellule hôte, protéine S, récepteur ACE2.
Ce coronavirus (en vert, rouge et jaune), ici de type SARS-COV-2 est responsable de la pandémie de COVID-19 de 2020.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Il se fixe à la membrane de la cellule hôte grâce à sa protéine de surface, protéine S ou spicule. Cette dernière s’accroche au récepteur ACE2, récepteur membranaire de la cellule qui va être infectée. Cette fixation permettra au virus d’introduire son ARN encapsulé à l’intérieur de la cellule hôte. Son ARN viral est de forme hélicoïdal (en rose) au centre du virus.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Coronavirus-SARS-CoV-2 »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucun
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Réplication du virus du rhume jusque’à la guérison - © sophie jacopin
RÉPLICATION DU RHUME-GUÉRISON

# 5155

Réplication du virus du rhume jusqu’à la guérison. L’histoire commence par une enfant malade qui tousse et contamine le garçon en face d’elle. Le virus rentré dans l’organisme du garçon utilise des lymphocytes pour se dupliquer.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Il pénètre la cellule, y dépose son arn qui se transforme en adn, se fixe à l’adn du lymphocyte qui va reproduire les différentes parties du virus dont son adn, dupliquant le virus en grand nombre. Le garçon commence à tousser lui aussi. Puis les virus se répliquent de plus en plus. Le garçon a de la fière et transpire. Son système immunitaire s’active. Des macrophages (cellules vertes) vont phagocyter les virus, et déclenche la production d’anticorps (Y bleus) grâce à d’autres lymphocytes (cellules bleues). Les anticorps se fixent aux virus et les détruisent. Au bout de quelques jours, l’invasion virale est maîtrisée et le garçon peut reprendre sa vie normale.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Invasion virale »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucun
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Contamination virale, réplication, guérison grâce au système immunitaire - © sophie jacopin
CONTAMINATION VIRALE, RÉPLICATION, GUÉRISON

# 5154

Contamination virale, réplication, guérison grâce au système immunitaire.
L’histoire commence par une enfant malade qui tousse et contamine le garçon en face d’elle.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Le virus rentré dans l’organisme du garçon utilise des lymphocytes pour se répliquer. Il pénètre la cellule, y dépose sons ARN viral qui se transforme en ADN viral. Ce dernier se fixe à l’ADN du lymphocyte qui va reproduire les différentes parties du virus dont son ADN viral, répliquant le virus en grand nombre. Le garçon commence à tousser lui aussi. Puis les virus se répliquent de plus en plus, le garçon a de la fière et transpire. Son système immunitaire s’active. Des macrophages (cellules vertes) vont phagocyter virus et cellules infectées, et déclenche la production d’anticorps (Y bleus) par d’autres lymphocytes (cellules bleues) qui vont se fixer aux virus afin de les détruire. Au bout de quelques jours, l’invasion est maîtrisée et le garçon peut reprendre sa vie normale.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Invasion virale »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucun
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Enfant malade, alité avec de la fièvre - © sophie jacopin
ENFANT MALADE

# 5153

Cet enfant malade alité, est en train de tousser. En toussant dans sa main, il infecte sa main avec ses microbes
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]et peut ainsi en déposer sur toutes les surfaces qu’il touche. La fièvre est représentée par les gouttelettes de sueur qui coulent de sont front, et les rougeurs sur ses joues.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Invasion virale »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucun
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Contamination d’une maladie virale par éternuement - © sophie jacopin
CONTAMINATION PAR ÉTERNUEMENT

# 5151

Contamination par éternuement d’une maladie virale.
Sur cette illustration, nous voyons deux enfant face à face dans un train.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]La fille est malade. En éternuant, elle transmet ses virus au garçon en face d’elle et le contamine. On voit sur le dessin les particules virales représentées en rouge projetées au visage de l’enfant assis en face.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Invasion virale »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucun
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Reconnaissance spécifique d'un antigène par un lymphocyte B et fabrication des anticorps - © sophie jacopin
RECONNAISSANCE SPÉCIFIQUE

# 5811

La reconnaissance spécifique d’un type d’antigène grâce aux Lymphocytes B et anticorps.
Le lymphocyte B possède des récepteurs d’antigènes à sa surface
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]qui reconnaissent le type d’antigène spécifique à la surface de la bactérie. Les lymphocytes B se multiplient et modifient leur activité pour produire des anticorps spécifiques. Ces anticorps reconnaissent les antigènes et forment un complexe qui neutralisent la bactérie. Le complexe est détruit par la phagocytose. L’infection s’arrête.
Chaque type d’anticorps est spécifique d’un type d’antigène.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Lymphocyte B et anticorps, le complexe antigène-anticorps - c sophie jacopin
LYMPHOCYTE B ET ANTICORPS

# 5810

Lymphocyte B et anticorps, reconnaissance spécifique d’un type d’antigène.
Le lymphocyte B possède des récepteurs d’antigènes à sa surface
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]qui reconnaissent le type d’antigène spécifique à la surface de la bactérie. Les lymphocytes B se multiplient et modifient leur activité pour produire des anticorps spécifiques. Ces anticorps reconnaissent les antigènes et forment un complexe qui neutralisent la bactérie. Le complexe est détruit par la phagocytose. L’infection s’arrête.
Chaque type d’anticorps est spécifique d’un type d’antigène.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Immunité, réactions immunitaires rapide, lente, vaccination - © sophie jacopin
IMMUNITÉ

# 5805

Immunité ou réactions immunitaires après contamination par bactéries et virus.
De gauche à droite, cette illustration montre les différentes réactions immunitaires de notre organisme après une contamination, soit par une bactérie, soit par un virus.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]La colonne toute à droite explique la réaction immunitaire déclenchée après la vaccination.
Après contamination à un agent pathogène et infection de l’organisme, le système immunitaire s’active de manière différente dans le temps.
Une réaction immunitaire rapide permet le plus souvent de stopper l’infection. Les phagocytes viennent à la rencontre de l’agent pathogène et le phagocytent, l’absorbent pour le détruire. Mais si l’infection persiste, des réactions immunitaires plus lentes font intervenir des lymphocytes spécifiques d’un antigène (en rouge). Les lymphocytes B produisent des anticorps qui neutralisent les antigènes. Les lymphocytes détruisent par contact les cellules infectées par les virus.
Ces réactions immunitaires permettent d’éliminer les agents pathogènes et de stopper l’infection. Certains lymphocytes gardent en mémoire un premier contact avec un antigène. Donc cette mémoire immunitaire rend la réaction immunitaire plus efficace lors d’un deuxième contact avec l’antigène. La vaccination permet à l’organisme d’acquérir durablement une mémoire immunitaire.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Réactions immunitaires aux virus et bactéries, protection immédiate de l'organisme contre les contaminations et mémoire immunitaire - © sophie jacopin
RÉACTIONS IMMUNITAIRES

# 5804

Réactions immunitaires après contamination par bactéries et virus.
De gauche à droite, cette illustration montre les différentes réactions immunitaires de notre organisme après une contamination, soit par une bactérie, soit par un virus.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]La colonne toute à droite explique la réaction immunitaire déclenchée après la vaccination.
Après contamination à un agent pathogène et infection de l’organisme, le système immunitaire s’active de manière différente dans le temps.
Une réaction immunitaire rapide permet le plus souvent de stopper l’infection. Les phagocytes viennent à la rencontre de l’agent pathogène et le phagocytent, l’absorbent pour le détruire. Mais si l’infection persiste, des réactions immunitaires plus lentes font intervenir des lymphocytes spécifiques d’un antigène (en rouge). Les lymphocytes B produisent des anticorps qui neutralisent les antigènes. Les lymphocytes détruisent par contact les cellules infectées par les virus.
Ces réactions immunitaires permettent d’éliminer les agents pathogènes et de stopper l’infection. Certains lymphocytes gardent en mémoire un premier contact avec un antigène. Donc cette mémoire immunitaire rend la réaction immunitaire plus efficace lors d’un deuxième contact avec l’antigène. La vaccination permet à l’organisme d’acquérir durablement une mémoire immunitaire.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Sida-Duplication-2047
SIDA-DUPLICATION

# 2047

Représentation de la pénétration et de la duplication du virus du sida grâce à une cellule hôte CD4. Le virus pénètre la cellule, son code génétique se fixe à l'ADN de la cellule

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content] ce qui oblige cette dernière à fabriquer tous les éléments constituant le virus. Ces éléments se rassemblent à la surface de la cellule hôte pour former de nouveaux virus du sida modifiés.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Sida-Duplication-5666
SIDA-DUPLICATION

# 5666

Représentation de la pénétration et de la duplication du virus du sida grâce à une cellule hôte CD4. Le virus pénètre la cellule, son code génétique se fixe à l'ADN de la cellule

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content] ce qui oblige cette dernière à fabriquer tous les éléments constituant le virus. Ces éléments se rassemblent à la surface de la cellule hôte pour former de nouveaux virus du sida modifiés.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Grippe saisonnière
GRIPPE SAISONNIÈRE

# 5397
 

Représentation du virus de la grippe saisonnière.
Il existe 3 types de virus avec une morphologie pratiquement identique :

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
les Virus de type A et B sont hérissés de spicules avec 2 types de glycoprotéines d'enveloppe ou antigènes de surface (Neuraminidase et Hémagglutinine, protéines en orange et rouge à la surface du virus).
Les virus de type C ne possède pas de Neuraminidase en surface.
En surface, on retrouve la bicouche lipidique.
Puis la partie interne de l'enveloppe est constituée de protéines M.
Au centre, en vert, se situent les ribonucléo-protéines (RNP) associées à l'ARN Viral.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier