Vous êtes dans le thème Physiologie – catégorie Réactions physiologiques.
Affinez votre recherche en consultant les illustrations.
Ou cliquez sur DE RETOUR À Recherches dans le catalogue pour un accès direct
et/ou un retour à la recherche.

Anatomie et physiologie rénale, système urinaire, rein, glomérule - © Sophie Jacopin
ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE RÉNALE

# 5784

Anatomie et physiologie du système rénal, rein, glomérule et physiologie rénale.
Cette illustration représente l’anatomie du système urinaire et plus particulièrement du rein et du glomérule.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]De gauche à droite, l’appareil urinaire est représenté dans une silhouette de femme avec les reins, les glandes surrénales, les uretères, la vessie. De plus, on distingue la vascularisation du rein avec les veines et artères rénales issues de la veine cave inférieure et de l’aorte abdominale.
La physiologie du rein est illustrée au centre avec l’organe en coupe.
Le rein régule la quantité d’eau dans le corps en réinjectant l’eau et les minéraux dans la circulation sanguine (flèches rouges).
Ils produisent des hormones, l’érythropoïétine (pastilles roses) pour la production de globules rouges et la rénine (pastilles vertes) pour la régulation de la pression artérielle.
Enfin, il élimine les déchets de l’organisme en filtrant le sang au niveau du glomérule (zoom). Les résidus organiques sont évacués sous forme d’urine par l’uretère et la vessie.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Appareil urinaire féminin »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Glomérule zone de filtration du sang et de production d'urine au niveau du néphron - © Sophie Jacopin
GLOMÉRULE PRODUCTION D’URINE

# 5781

Glomérule en coupe, organe de filtration et de production d’urine.
le glomérule est la partie du néphron qui sert de filtre.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Il est représenté en jaune sur ce dessin dans l’espace de Bowman (zone arrondie bleue). Glomérule et espace de Bowman constituent le corpuscule rénal représenté en coupe. Le sang à filtrer (flèche rouge) arrive par l’artériole afférente et ressort par l’artériole efférente (en jaune). Dans le glomérule, le sang est filtré et ressort (flèches bleues) dans l’espace de Bowman sous la forme d’urine (points bleus clairs) pour être évacués par le tubule rénal (en orange) vers les calices, bassinets et l’uretère jusqu’à la vessie, non représentés sur ce dessin.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Appareil urinaire féminin »

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Anatomie du rein et sa physiologie, filtration et production de l'urine - © Sophie Jacopin
REIN FILTRATION URINE

# 5780

Le rein, l’organe de filtration et de production d’urine.
Le rein gauche (en bleu) est représenté en coupe avec les néphrons (en jaune orangé).

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]C’est par l’artère et la veine rénale ainsi que la vascularisation interne du rein au niveau du cortex que le sang (flèches rouges) passe par le rein.
Le parenchyme rénale renferme les néphrons qui filtrent le sang et produisent l’urine (flèches bleues)..
Ainsi, l’urine produite dans les néphrons est collectée au niveau des calices et bassinets (en bleu foncé).
Ils sont prolongés par l’uretère qui véhiculera l’urine jusqu’à la vessie.
Hors la vessie n’est pas représentée sur ce dessin, car elle se situe beaucoup plus bas dans l’anatomie du système urinaire.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Appareil urinaire féminin »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Vessie saine
MICTION

# 4780
 

Représentation de la miction pour une vessie saine.
Le détrusor ( couche musculaire externe de la vessie) se contracte et le sphincter vésical se relâche.
L’urine est évacuée.

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Vessie saine
VESSIE SAINE

# 4779
 

Représentation d'une vessie saine durant le remplissage.
Le détrusor (couche musculaire externe de la vessie) est relâché, le sphincter contracté.

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Absorption des nanoparticules
ABSORPTION DES NANOPARTICULES

# 3977
 

Représentation de l'absorption des nanoparticules dans le corps.
Les nanoparticules (présentent dans certaines peintures, enduits et composites) qui sont inhalées,

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
restent la plupart du temps au niveau de la trachée et des bronches, mais certaines vont jusqu'aux poumons.
Les nanoparticules (présentent dans certaines poudres de cacao, crèmes dessert, bonbons, vinaigres blancs) qui sont avalées, vont dans l'estomac jusqu'à l'intestin grêle.
Les nanoparticules (présentent dans certains cosmétiques, crèmes solaires, shampoings, fond de teints, déodorants, pansements) pénètrent dans l'organisme par la peau.
Ces nanoparticules peuvent en partie rejoindre la circulation sanguine et lymphatique et s'installer à long terme dans le cerveau, le foie, les reins, et le cœur, pouvant provoquer, des réactions allergiques, des inflammations et risques de cancers du foie, reins et cœur. Ces constatations ont été faites sur l'animal. De quoi se poser des questions pour l'homme.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Absorption des nanoparticules
ABSORPTION DES NANOPARTICULES

# 3912
 

Représentation de l'absorption des nanoparticules dans le corps.
Les nanoparticules (présentent dans certaines peintures, enduits et composites) qui sont inhalées,

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
restent la plupart du temps au niveau de la trachée et des bronches, mais certaines vont jusqu'aux poumons.
Les nanoparticules (présentent dans certaines poudres de cacao, crèmes dessert, bonbons, vinaigres blancs) qui sont avalées, vont dans l'estomac jusqu'à l'intestin grêle.
Les nanoparticules (présentent dans certains cosmétiques, crèmes solaires, shampoings, fond de teints, déodorants, pansements) pénètrent dans l'organisme par la peau.
Ces nanoparticules peuvent en partie rejoindre la circulation sanguine et lymphatique et s'installer à long terme dans le cerveau, le foie, les reins, et le cœur, pouvant provoquer, des réactions allergiques, des inflammations et risques de cancers du foie, reins et cœur. Ces constatations ont été faites sur l'animal. De quoi se poser des questions pour l'homme.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Coagulation
COAGULATION

# 3714
 

Représentation de la coagulation sur un vaisseau endommagé.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Étape 1, image du dessus : vaisseau sain
Étape 2, image du milieu : vaisseau endommagé avec épanchement du sang
Étape 3, image du bas : les plaquettes viennent combler la plaie du vaisseau.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Cerveau peur
CERVEAU ET PEUR

# 3417
 

Représentation de ce qui se passe au niveau du cerveau quand on a peur.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Le système nerveux sympathique (zones en bleu, cortex frontal, hippocampe, amygdale, hypothalamus) envoie une alerte à l’organisme. Il gère aussi les souvenirs. C’est pour cela que les peurs sont souvent liées à de mauvais souvenirs : quand on est brûlé avec un fer à repasser, par exemple.
Le système neuro-endocrinien (zone en jaune, hypothalamus et hypophyse) agit plus lentement que le système nerveux sympathique. Grâce à lui, le corps aura plus d’énergie pour faire face au danger.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Réaction de peur
RÉACTION DE PEUR

# 3416
 

Représentation de la réaction de peur face au danger :
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content] – le cœur qui bat plus vite
– le sang qui se concentre au niveau des muscles pour s'enfuir vite
– la sensation de transpiration au niveau des aisselles et des mains
– les pupilles qui se dilatent pour avoir l’œil aux aguets
– l'ouïe et le toucher plus sensibles pour être plus attentif à l'environnement et réagir vite.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
COAGULATION

# 3985
 

Une coupure provoque plusieurs réactions en chaîne qui vont arrêter le saignement, c'est la coagulation.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
Tout d’abord un spasme vasculaire, contraction des fibres musculaires des vaisseaux qui rapprochent les berges de la blessure.
Puis les plaquettes colmatent la plaie, clou plaquettaire, consolidé par la fibrine qui emprisonne également des hématies.
Le tout durcit en séchant et diminue de volume, expulsant le sérum et collant les berges de la plaie.
C’est le pansement biologique.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Coagulation
COAGULATION

# 627
 

Une coupure provoque plusieurs réactions en chaîne qui vont arrêter le saignement, c'est la coagulation dont seul le spasme est illustré ici.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
Un spasme vasculaire, est une contraction des fibres musculaires des vaisseaux qui rapprochent les berges de la blessure (vaisseau en coupe à droite).
L'illustration montre une coupe de peau en trois dimensions avec zoom d’un vaisseau sanguin coupé montrant ses différentes couches ainsi que son contenu.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier