Vous êtes dans le thème Physiologie – catégorie Système endocrinien.
Affinez votre recherche en consultant les illustrations.
Ou cliquez sur DE RETOUR À Recherches dans le catalogue pour un accès direct
et/ou un retour à la recherche.

Fonctionnement de la thyroïde
FONCTIONNEMENT DE LA THYROÏDE

# 5220
 

Représentation du fonctionnement de la glande thyroïde.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]

La thyroïde est une glande qui produit à partir d'iode, des hormones T3 et T4 qui boostent le fonctionnement des organes.
C'est l'hypothalamus (en vert) qui en libérant de la TRH, stimule l'hypophyse (glande verte en dessous au niveau du cerveau). Cette dernière sécrète une hormone (TSH) qui stimule la fabrication par la thyroïde des hormones T3 et T4.
Ces hormones contrôlent à leur tour l'hypothalamus et l'hypophyse et donc la sécrétion de TRH et TSH.
Ces 3 organes fonctionnent donc en boucle.
Un dérèglement de la thyroïde peut provoquer une diminution de la production de T3 et T4 et un dérèglement de la production de TSH.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Fonctionnement de la thyroïde
FONCTIONNEMENT DE LA THYROÏDE

# 3789
 

Représentation du fonctionnement de la glande thyroïde.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]

La thyroïde est une glande qui produit à partir d'iode, des hormones T3 et T4 qui boostent le fonctionnement des organes.
C'est l'hypothalamus (en vert) qui en libérant de la TRH, stimule l'hypophyse (glande verte en dessous au niveau du cerveau). Cette dernière sécrète une hormone (TSH) qui stimule la fabrication par la thyroïde des hormones T3 et T4.
Ces hormones contrôlent à leur tour l'hypothalamus et l'hypophyse et donc la sécrétion de TRH et TSH.
Ces 3 organes fonctionnent donc en boucle.
Un dérèglement de la thyroïde peut provoquer une diminution de la production de T3 et T4 et un dérèglement de la production de TSH.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Contrôle hormonal du cycle mesntruel
CONTRÔLE HORMONAL SUR LE CYCLE MENSTRUELLE

# 4499
 

Représentation du contrôle hormonal sur le cycle menstruel.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]

-Le cycle hypothalamique : la gonadolibérine (GnRH) libérée dans l'hypothalamus provoque la sécrétion hypophysaire de deux hormones gonadotrope, ou gonadotrophine (LH et FSH).
Le cycle hypophysaire : La FSH (losange vert) intervient dans le développement et la maturation d'un follicule par cycle. La LH (triangle bleu) permet la formation du corps jaune. LH et FSH déclenchent l'ovulation, 36 heures après la monté du pic ovulatoire.
Le cycle ovarien : L’œstradiol (carré violet) ) exerce un rétrocontrôle positif sur la sécrétion de LH responsable de l'ovulation. Le corps jaune sécrète de la progestérone (rond rose) qui va exercer un rétrocontrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire lors de la phase lutéale, phase qui suit l'ovulation et qui constitue les 14 derniers jours du cycle. C'est-à-dire qu'elle inhibe, de la même façon que l'œstradiol, la sécrétion des hormones (FSH et LH) qui stimulent sa propre sécrétion par le corps jaune. Ce système est en fait un système de régulation qui maintient par ces deux actions réciproques un taux sanguin constant d'hormones, ici la progestérone mais aussi l'œstradiol. Quand la progestérone est haute ces hormones baissent, (et par conséquent corrigent la tendance) et quand la progestérone est basse, ces hormones montent (et rétablissent la valeur).

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Cycle mesntruel
CYCLE MENSTRUEL

# 4476
 

Représentation du contrôle des hormones sur le cycle menstruel.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
(1)-Le cycle hypothalamique : la gonadolibérine (GnRH) libérée dans l'hypothalamus provoque la sécrétion hypophysaire de deux hormones gonadotrope, ou gonadotrophine (LH et FSH).
Le cycle hypophysaire : (2) La FSH intervient dans le développement et la maturation d'un follicule par cycle. La LH permet la formation du corps jaune (6). (5) LH et FSH déclenchent l'ovulation, 36 heures après la monté du pic ovulatoire.
Le cycle ovarien : (3) production d'œstrogènes et d'inhibine produisant un rétrocontrôle négatif sur la FSH. (4) L'œstradiole (œstrogène) exerce un rétrocontrôle positif sur la sécrétion de LH responsable de l'ovulation. Le corps jaune sécrète de la progestérone qui va exercer un rétrocontrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire lors de la phase lutéale, phase qui suit l'ovulation et qui constitue les 14 derniers jours du cycle. C'est-à-dire qu'elle inhibe, de la même façon que l'œstradiol, la sécrétion des hormones (FSH et LH) qui stimulent sa propre sécrétion par le corps jaune. Ce système est en fait un système de régulation qui maintient par ces deux actions réciproques un taux sanguin constant d'hormones, ici la progestérone mais aussi l'œstradiol. Quand la progestérone est haute ces hormones baissent, (et par conséquent corrigent la tendance) et quand la progestérone est basse, ces hormones montent (et rétablissent la valeur).

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Attention petit format
 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Cycle mesntruel
CYCLE MENSTRUEL

# 4478
 

Représentation du contrôle des hormones sur le cycle menstruel.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
(1)-Le cycle hypothalamique : la gonadolibérine (GnRH) libérée dans l'hypothalamus provoque la sécrétion hypophysaire de deux hormones gonadotrope, ou gonadotrophine (LH et FSH).
Le cycle hypophysaire : (2) La FSH intervient dans le développement et la maturation d'un follicule par cycle. La LH permet la formation du corps jaune (6). (5) LH et FSH déclenchent l'ovulation, 36 heures après la monté du pic ovulatoire.
Le cycle ovarien : (3) production d'œstrogènes et d'inhibine produisant un rétrocontrôle négatif sur la FSH. (4) L'œstradiole (œstrogène) exerce un rétrocontrôle positif sur la sécrétion de LH responsable de l'ovulation. Le corps jaune sécrète de la progestérone qui va exercer un rétrocontrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire lors de la phase lutéale, phase qui suit l'ovulation et qui constitue les 14 derniers jours du cycle. C'est-à-dire qu'elle inhibe, de la même façon que l'œstradiol, la sécrétion des hormones (FSH et LH) qui stimulent sa propre sécrétion par le corps jaune. Ce système est en fait un système de régulation qui maintient par ces deux actions réciproques un taux sanguin constant d'hormones, ici la progestérone mais aussi l'œstradiol. Quand la progestérone est haute ces hormones baissent, (et par conséquent corrigent la tendance) et quand la progestérone est basse, ces hormones montent (et rétablissent la valeur).

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Attention petit format
 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Taux hormonaux lors du cycle menstruel
TAUX HORMONAUX LORS DU CYCLE MENSTRUEL

# 4479
 

Représentation des taux hormonaux lors du cycle sans fécondation de l'ovule. (Partie en bas à gauche)

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
Le cycle menstruel se répète tous les 28 jours environ. Au premier jour des règles, le cerveau commence à sécréter de la FSH, ce qui a pour effet de stimuler les ovaires. Pendant 14 jours, cette hormone favorise la sécrétion d'estrogènes et la maturation du futur ovule. Quelques jours avant l'ovulation, le cerveau commence à sécréter de la lh. Au 14e jour du cycle, les taux sanguins de LH sont élevés : l'ovulation a lieu et l'ovaire commence à sécréter de la progestérone. Cette hormone épaissit la paroi interne de l'utérus (l'endomètre) et la prépare à recevoir l'œuf. Sous l'effet de la progestérone, le cerveau cesse progressivement de sécréter la FSH et la LH : les ovaires diminuent leur production d'estrogènes, puis de progestérone, jusqu'au prochain cycle. La diminution des taux sanguins de l’ensemble de ces hormones est responsable du déclenchement des règles.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Fonctionnement glande thyroïde
FONCTIONNEMENT GLANDE THYROÏDE

# 3901
 

Représentation du fonctionnement de la glande thyroïde.
La thyroïde est une glande qui produit à partir d'iode, des hormones T3 et T4 qui boostent le fonctionnement des organes.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
C'est l'hypothalamus (en jaune) qui en libérant de la TRH, stimule l'hypophyse (glande jaune en-dessous au niveau du cerveau). Cette dernière sécrète une hormone (TSH) qui stimule la fabrication par la thyroïde des hormones T3 et T4.
Ces hormones contrôlent à leur tour l'hypothalamus et l'hypophyse et donc la sécrétion de TRH et TSH.
Ces 3 organes fonctionnent donc en boucle.
Un dérèglement de la thyroïde peut provoquer une diminution de la production de T3 et T4 et un dérèglement de la production de TSH.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Puberté
PUBERTÉ

# 3910
 

Représentation pour le garçon et pour la fille des changements observés lors de la puberté au niveau des organes génitaux, des zones sur des silhouettes des caractères sexuels secondaires et
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]
autres développés spécifiquement grâce à la sécrétion de testostérone pour le garçon et d’œstrogène pour la fille.
C'est l'hypothalamus qui déclenche le processus de la puberté chez les garçon vers 13-14 ans et chez les filles vers 10-11 ans.
L'hypophyse sécrète de la lh (hormone lutéinisante)et de la FSH hormone folliculo-stimulante) vers les testicules chez les garçons et les ovaires chez les filles, chargés de fabriquer les cellules sexuelles. Testicules et ovaires stimulent la production des hormones sexuelles qui enclenchent les transformations internes et externes du corps.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Ménopause
MÉNOPAUSE

# 4261
 

Représentation du maintien pendant quelques temps de la sécrétion d’œstrogène lors de la ménopause.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Après 50 ans, la sécrétion d’œstrogène est maintenue quelque temps grâce à la production d'hormones mâles par les glandes surrénales et les ovaires qui produisent également de l’œstradiol.
Ces hormones sont transformées grâce aux cellules adipeuses en œstrogène.sécrétion augmente, ce qui provoque des bouffées de chaleur.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Ménopause
MÉNOPAUSE

# 3124
 

Représentation du maintien pendant quelques temps de la sécrétion d’œstrogène lors de la ménopause.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Après 50 ans, la sécrétion d’œstrogène est maintenue quelque temps grâce à la production d'hormones mâles par les glandes surrénales et les ovaires qui produisent également de l’œstradiol.
Ces hormones sont transformées grâce aux cellules adipeuses en œstrogène.sécrétion augmente, ce qui provoque des bouffées de chaleur.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Les effets du stress sur le métabolisme
LES EFFETS DU STRESS SUR L’ORGANISME

# 2406
 

Représentation des effets du stress sur l'organisme en phase de résistance qui est encore considérée comme bénéfique avant un stade critique.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
L'hypophyse produit de l'ACTH (noradrénaline en rouge) qui va stimuler les surrénales à produire de la noradrénaline (en jaune), ayant des effets périphériques sur le coeur et les poumons.
Les glandes surrénales produisent du cortisol (en orange) et de la cortisone qui interviennent dans les réactions chimiques de l'organisme et notamment la mobilisation de l'énergie utilisée en cas de stress.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier
Les effets du stress sur le métabolisme
LES EFFETS DU STRESS SUR LE MÉTABOLISME

# 2405
 

Représentation des effets du stress sur le métabolisme en phase de résistance qui est encore considérée comme bénéfique avant un stade critique.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
L'hypophyse produit de l'ACTH (noradrénaline en rouge) qui va stimuler les surrénales à produire de la noradrénaline (en jaune), ayant des effets périphériques sur le coeur et les poumons.
Les glandes surrénales produisent du cortisol (en orange) et de la cortisone qui interviennent dans les réactions chimiques de l'organisme et notamment la mobilisation de l'énergie utilisée en cas de stress.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

1.00€Ajouter au panier