Vessie et ses rapports anatomiques avec le système génital chez le garçon de 3 ans. © sophie jacopin
LA VESSIE ET SES RAPPORTS CHEZ LE GARÇON

# 5868

Vessie et ses rapports anatomiques avec le système génital chez le garçon de 3 ans.
Ce dessin montre la vessie au niveau pelvien et ses rapports avec le système génital chez le petit garçon sur une vue de 3/4.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Les uretères (en ocre jaune) se terminent dans la paroi postérieure de la vessie (en orange) par un orifice à chaque extrémité du trigone vésical. En dessous de la vessie se situe la prostate (en beige rosé) et en arrière les vésicules séminales et canal déférent. Les canaux déférents contournent la vessie par l’arrière et le dessus puis l’avant et le bas jusqu’aux testicules (couleur nacre blanche). L’urètre chez le garçon part du bas de la vessie, traverse la prostate et se termine dans le pénis par le méat urinaire.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Pédiatrie »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d’exclusion d’utilisation : Aucune
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Anatomie du système urinaire féminin dans la silhouette d’une fillette de 3 ans. © sophie jacopin
ANATOMIE DU SYSTÈME URINAIRE FILLETTE

# 5867

Anatomie du système urinaire féminin dans la silhouette d’une fillette de 3 ans.
L’appareil urinaire regroupe plusieurs structures, les reins, les uretères, la vessie et l’urètre.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Ces quatre structures occupent la partie abdominale postérieure et la cavité pelvienne. Les reins sont partiellement protégés par la partie basse de la cage thoracique. Le rein droit est légèrement plus bas que le rein gauche.
Chaque uretère part du rein, longe le côté de la colonne vertébrale lombaire verticalement vers le bas. Ils passent également en arrière de l’utérus dans la cavité pelvienne. Ils se terminent dans la paroi postérieure de la vessie par un orifice à chaque extrémité du trigone vésical.
L’appareil urinaire produit, stocke et élimine l’urine, les déchets et les toxines. Il maintient l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre intérieur.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Pédiatrie »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d’exclusion d’utilisation : Aucune
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Anatomie du système urinaire féminin dans la silhouette d'une adolescente, et ses qautre structures, lreins, uretères, vessie et urètre. - © sophie jacopin
ANATOMIE DU SYSTEME URINAIRE FÉMININ

# 5866

Anatomie du système urinaire féminin dans la silhouette d’une adolescente.
L’appareil urinaire regroupe plusieurs structures, les reins, les uretères, la vessie et l’urètre.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Ces quatre structures occupent la partie abdominale postérieure et la cavité pelvienne. Les reins sont partiellement protégés par la partie basse de la cage thoracique. Le rein droit est légèrement plus bas que le rein gauche.
Chaque uretère part du rein, longe le côté de la colonne vertébrale lombaire verticalement vers le bas. Ils passent également en arrière de l’utérus dans la cavité pelvienne. Ils se terminent dans la paroi postérieure de la vessie par un orifice à chaque extrémité du trigone vésical.
L’appareil urinaire produit, stocke et élimine l’urine, les déchets et les toxines. Il maintient l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre intérieur.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Pédiatrie »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d’exclusion d’utilisation : Aucune
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Micro-organismes-Organisme- iteraction - © sophie jacopin
MICRO-ORGANISMES ET ORGANISME

# 5803

Micro-organismes et organisme une cohabitation entre bactéries et virus et humain. Les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content](air, eau, sol, objets, aliments). Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau et pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les muqueuses des cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et des organes pelviens.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. La peau et les muqueuses forment une barrière contre les micro-organismes pathogènes chez une personne en bonne santé. Les légendes sur cette illustration indiquent la quantité de micro-organismes présents dans les différentes régions du corps.
micro-organismes; micro-organisme; porte d’entrée; organisme; humain; corps; silhouette femme; microbiote; bactérie; virus; peau; muqueuse; cavité nasale; cavité buccale; œsophage; estomac; poumon; trachée; bronche; intestins; vessie; urètre; utérus; côlon; agent non pathogène; agent pathogène
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Organisme et micro-organismes, quantité de bactérie et de virus à la surface et à l'intérieur du corps - © sophie jacopin
ORGANISME ET MICRO-ORGANISMES

# 5802

Organisme et micro-organismes une cohabitation entre humain et bactéries et virus. Les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content](air, eau, sol, objets, aliments). Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau et pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les muqueuses des cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et des organes pelviens.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. La peau et les muqueuses forment une barrière contre les micro-organismes pathogènes chez une personne en bonne santé. Les légendes sur cette illustration indiquent la quantité de micro-organismes présents dans les différentes régions du corps.
micro-organismes; micro-organisme; porte d’entrée; organisme; humain; corps; silhouette femme; microbiote; bactérie; virus; peau; muqueuse; cavité nasale; cavité buccale; œsophage; estomac; poumon; trachée; bronche; intestins; vessie; urètre; utérus; côlon; agent non pathogène; agent pathogène
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Portes d'entrée des micro-organismes dans l'organisme - © sophie Jacopin
PORTES D’ENTRÉE DES MICRO-ORGANISMES

# 5800

Portes d’entrée des micro-organismes dans l’organisme humain, bactéries, virus. La partie de l’illustration sur les 2/3 gauche explique que les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement (air, eau, sol, objets, aliments).
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau. Ils pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et les portes de sortie des organes pelviens. Ils peuvent traverser la barrière de la peau et pénétrer l’organisme par une plaie, mais également par les muqueuses.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. D’autres sont néfastes et le contaminent, se multiplient, déclenchant des infections.
Pour remédier à cela, il existe plusieurs méthodes de protection et de luttes illustrées simplement sur la partie droite de ce dessin. Avant contamination, on peut utiliser à but préventif, des produits pour nettoyer la peau (savon, gel hydroalcoolique). Ceci permet de désinfecter la peau (asepsie). Un autre moyen de prévention est l’utilisation de préservatifs.
Après contamination, on peut utiliser un ensemble de procédés pour lutter contre la propagation des micro-organismes. C’est l’antisepsie.
Après multiplication des micro-organismes dans le corps, on peut utiliser des antibiotiques, uniquement pour lutter contre les bactéries.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Micro-organismes et organisme, l'interaction entre les deux - © sophie jacopin
MICRO-ORGANISMES-ORGANISME – INTERACTION

# 5801

Micro-organismes et organisme, l’interaction, bactéries, virus. La partie de l’illustration sur les 2/3 gauche explique que les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement (air, eau, sol, objets, aliments).
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau. Ils pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et les portes de sortie des organes pelviens. Ils peuvent traverser la barrière de la peau et pénétrer l’organisme par une plaie, mais également par les muqueuses.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. D’autres sont néfastes et le contaminent, se multiplient, déclenchant des infections.
Pour remédier à cela, il existe plusieurs méthodes de protection et de luttes illustrées simplement sur la partie droite de ce dessin. Avant contamination, on peut utiliser à but préventif, des produits pour nettoyer la peau (savon, gel hydroalcoolique). Ceci permet de désinfecter la peau (asepsie). Un autre moyen de prévention est l’utilisation de préservatifs.
Après contamination, on peut utiliser un ensemble de procédés pour lutter contre la propagation des micro-organismes. C’est l’antisepsie.
Après multiplication des micro-organismes dans le corps, on peut utiliser des antibiotiques, uniquement pour lutter contre les bactéries.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer de la vessie de stade IV chez l’homme, invasion tumorale avec métastases. © sophie jacopin
CANCER DE LA VESSIE ET MÉTASTASES

# 5799

Cancer de la vessie de stade IV chez l’homme, invasion tumorale avec métastases.
L’illustration à droite du dessin représente l’anatomie générale dans une silhouette masculine en position anatomique de face.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Elle montre le cerveau, les poumons, le cœur, le foie, la vessie, les systèmes osseux et lymphatique pelvien.
Alors que le squelette, le système digestif, le système musculaire et le réseau artério-veineux sont juste suggérés.
Cette illustration met en évidence les sites des organes cibles pouvant être touchés par les métastases d’un cancer de la vessie de stade IV.
Il s’agit donc du cerveau, des poumons, du foie, des os dans lesquels peuvent se développer des cancers dis secondaires.
De la vessie, part un zoom sur la partie gauche du dessin, montrant le cancer de la vessie de stade IV (cancer primaire). La vessie est représentée en coupe dans la cavité pelvienne afin de montrer l’ampleur de l’invasion tumorale. La tumeur a envahi la paroi complète de la vessie et s’est propagée à l’intérieure et au delà à l’extérieur dans la cavité pelvienne. Les vaisseaux sont touchés, ainsi que le système lymphatique. Les métastases peuvent alors à ce stade migrer via le système artériel vers d’autres organes. Elles deviendront alors des métastases en dormance et pourront provoquer des cancers secondaires dans les organes suivants :cerveau, poumons, cœur, foie.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Cancer de la vessie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Vessie cancer inventif de stade III, atteinte des tissus adjacents. © sophie jacopin
VESSIE CANCER STADE III

# 5798

Vessie cancer inventif de stade III, atteinte des tissus adjacents.
Cette illustration montre une vessie de femme avec en haut à droite de la paroi vésicale, tumeur cancéreuse invasive de stade III.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]De là part un zoom au niveau de la paroi vésicale avec toutes ses structures qui montre l’aspect de cette tumeur de stade III, représentée en blanc.
De bas en haut on a la cavité vésicale, l’épithélium (cellules gris bleutées), le tissu conjonctif, le muscle constitué de trois couches et enfin le tissu qui entoure la vessie, ici du péritoine pariétal.
À ce stade du cancer, la tumeur envahit les tissus entourant la vessie. Sur ce dessin, la tumeur envahit le tissu qui enveloppe la paroi supérieure de la vessie donc le péritoine pariétal. Ce stade III est divisé en trois stades. Dans le stade T3a, la tumeur a envahi les tissus voisins à l’extérieur de la vessie mais pas la paroi pelvienne ou la paroi abdominale. Ou le cancer s’est propagé à 1 ganglion lymphatique du bassin. Alors que dans le stade T3b, le cancer s’est propagé à au moins 2 ganglions lymphatiques du bassin ou à au moins 1 ganglion lymphatique iliaque commun situé juste au-dessus du bassin. Enfin dans le stade T4a, il y a envahissement des organes voisins (prostate chez l’homme et utérus et/ou vagin chez la femme). Ou le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques plus éloignés de la vessie.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Cancer de la vessie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer inventif de la vessie, stade II, atteinte de muscle. © sophie jacopin
CANCER DE LA VESSIE, STADE II

# 5797

Cancer invasif de la vessie, stade II, atteinte du muscle.
Cette illustration montre une vessie de femme avec en haut à droite de la paroi vésicale, une tumeur cancéreuse invasive de stade II.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]DDe là part un zoom au niveau de la paroi vésicale avec toutes ses structures qui montre l’aspect de cette tumeur de stade II, représentée en blanc.
De bas en haut on a la cavité vésicale, l’épithélium (cellules gris bleutées), le tissu conjonctif, le muscle constitué de trois couches et enfin le tissu qui entoure la vessie, ici du péritoine pariétal.
À ce stade du cancer, la tumeur envahit le muscle de la vessie. Ce stade II est divisé en deux stades. Dans le stade T2a, la tumeur atteint la moitié inférieure du muscle de la vessie. Alors que dans le stade T2b, la tumeur atteint la moitié extérieure du muscle vésical.
Donc dans ce dessin, on a une tumeur de stade T2b.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Cancer de la vessie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer de la vessie, tumeur de stade I, non invasif. © sophie jacopin
CANCER DE LA VESSIE, STADE I

# 5796

Cancer de la vessie, tumeur de stade I, non invasif.
Cette illustration montre une vessie de femme avec en haut à droite de la paroi vésicale, une tumeur cancéreuse superficielle de stade I.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]De là part un zoom au niveau de la paroi vésicale avec toutes ses structures qui montre l’aspect de cette tumeur de stade I, représentée en blanc.
De bas en haut on a la cavité vésicale, l’épithélium (cellules gris bleutées), le tissu conjonctif, le muscle constitué de trois couches et enfin le tissu qui entoure la vessie, ici du péritoine pariétal.
La tumeur envahit les tissus conjonctifs plus profonds, entre l’épithélium en gris bleuté et les couches musculaires de la paroi vésicale. Ce tissu conjonctif est appelé lamina propria.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Cancer de la vessie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer superficiel de la vessie de stade 0a et 0is, carcinome urothélial et in situ. © sophie jacopin
CANCER SUPERFICIEL DE LA VESSIE

# 5795

Cancer superficiel de la vessie de stade 0a et 0is, carcinome urothélial et in situ.
Cette illustration montre une vessie de femme avec en haut à droite de la paroi vésicale, un carcinome in situ de stade 0is.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Un zoom au niveau de la paroi vésicale avec toutes ses structures permet de voir l’aspect de cette tumeur de haut grade, représentée en blanc.
La tumeur se limite encore à la couche des cellules les plus superficielles de la paroi de la vessie donc au niveau de l’épithélium. Elle est néanmoins plus importante que la tumeur de stade 0a (carcinome urothélial papillaire non invasif) représentée sur le zoom en premier plan à droite.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Cancer de la vessie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier