Micro-organismes-Organisme- iteraction - © sophie jacopin
MICRO-ORGANISMES ET ORGANISME

# 5803

Micro-organismes et organisme une cohabitation entre bactéries et virus et humain. Les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content](air, eau, sol, objets, aliments). Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau et pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les muqueuses des cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et des organes pelviens.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. La peau et les muqueuses forment une barrière contre les micro-organismes pathogènes chez une personne en bonne santé. Les légendes sur cette illustration indiquent la quantité de micro-organismes présents dans les différentes régions du corps.
micro-organismes; micro-organisme; porte d’entrée; organisme; humain; corps; silhouette femme; microbiote; bactérie; virus; peau; muqueuse; cavité nasale; cavité buccale; œsophage; estomac; poumon; trachée; bronche; intestins; vessie; urètre; utérus; côlon; agent non pathogène; agent pathogène
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Organisme et micro-organismes, quantité de bactérie et de virus à la surface et à l'intérieur du corps - © sophie jacopin
ORGANISME ET MICRO-ORGANISMES

# 5802

Organisme et micro-organismes une cohabitation entre humain et bactéries et virus. Les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content](air, eau, sol, objets, aliments). Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau et pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les muqueuses des cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et des organes pelviens.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. La peau et les muqueuses forment une barrière contre les micro-organismes pathogènes chez une personne en bonne santé. Les légendes sur cette illustration indiquent la quantité de micro-organismes présents dans les différentes régions du corps.
micro-organismes; micro-organisme; porte d’entrée; organisme; humain; corps; silhouette femme; microbiote; bactérie; virus; peau; muqueuse; cavité nasale; cavité buccale; œsophage; estomac; poumon; trachée; bronche; intestins; vessie; urètre; utérus; côlon; agent non pathogène; agent pathogène
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Portes d'entrée des micro-organismes dans l'organisme - © sophie Jacopin
PORTES D’ENTRÉE DES MICRO-ORGANISMES

# 5800

Portes d’entrée des micro-organismes dans l’organisme humain, bactéries, virus. La partie de l’illustration sur les 2/3 gauche explique que les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement (air, eau, sol, objets, aliments).
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau. Ils pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et les portes de sortie des organes pelviens. Ils peuvent traverser la barrière de la peau et pénétrer l’organisme par une plaie, mais également par les muqueuses.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. D’autres sont néfastes et le contaminent, se multiplient, déclenchant des infections.
Pour remédier à cela, il existe plusieurs méthodes de protection et de luttes illustrées simplement sur la partie droite de ce dessin. Avant contamination, on peut utiliser à but préventif, des produits pour nettoyer la peau (savon, gel hydroalcoolique). Ceci permet de désinfecter la peau (asepsie). Un autre moyen de prévention est l’utilisation de préservatifs.
Après contamination, on peut utiliser un ensemble de procédés pour lutter contre la propagation des micro-organismes. C’est l’antisepsie.
Après multiplication des micro-organismes dans le corps, on peut utiliser des antibiotiques, uniquement pour lutter contre les bactéries.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Micro-organismes et organisme, l'interaction entre les deux - © sophie jacopin
MICRO-ORGANISMES-ORGANISME – INTERACTION

# 5801

Micro-organismes et organisme, l’interaction, bactéries, virus. La partie de l’illustration sur les 2/3 gauche explique que les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement (air, eau, sol, objets, aliments).
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau. Ils pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et les portes de sortie des organes pelviens. Ils peuvent traverser la barrière de la peau et pénétrer l’organisme par une plaie, mais également par les muqueuses.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. D’autres sont néfastes et le contaminent, se multiplient, déclenchant des infections.
Pour remédier à cela, il existe plusieurs méthodes de protection et de luttes illustrées simplement sur la partie droite de ce dessin. Avant contamination, on peut utiliser à but préventif, des produits pour nettoyer la peau (savon, gel hydroalcoolique). Ceci permet de désinfecter la peau (asepsie). Un autre moyen de prévention est l’utilisation de préservatifs.
Après contamination, on peut utiliser un ensemble de procédés pour lutter contre la propagation des micro-organismes. C’est l’antisepsie.
Après multiplication des micro-organismes dans le corps, on peut utiliser des antibiotiques, uniquement pour lutter contre les bactéries.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
insuffisance ovarienne traitement - © sophie jacopin
INSUFFISANCE OVARIENNE – TRAITEMENT

# 5770
 
Deux types de traitements contre l’insuffisance ovarienne.
À chaque âge son traitements contre l’insuffisance ovarienne. Jeune, on effectue une fragmentation ovarienne, plus âgée, une greffe de moelle osseuse.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Pour les femmes jeunes souffrant d’une insuffisance ovarienne prématurée (follicules dormants), on procède à une fragmentation ovarienne, chirurgie des ovaires, pour réveiller les follicules dormants.
Une sonde (en blanc sur le dessin) est introduite dans l’utérus pour prélever un fragment de cortex ovarien. Ce fragment de cortex ovarien a ensuite été découpé, afin de stimuler les follicules dormants. Ces follicules stimulés sont réimplantés dans les ovaires de la patiente. La seconde méthode concerne des femmes plus âgées dont le capital folliculaire ovarien ne leur permet pas d’obtenir des ovocytes. Pour éviter d’avoir recours au don d’ovocytes, on effectue une greffe de cellules souches de moelle osseuse par injection pour compenser le vieillissement ovarien. L’injection se réalise grâce à un cathéter (représenté en noir sur ce dessin) introduit jusqu’à l’artère ovarienne. Ce cathéter est introduit par voie fémorale jusqu’à la jonction entre l’artère iliaque externe et interne. Là il prend le chemin de l’artère utérine pour aboutir à la branche ovarienne interne qui s’anastomose avec l’artère ovarienne.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série « Infertilité »

60.00 Ajouter au panier
utérus ovaire ovulation - © sophie jacopin
UTÉRUS, OVAIRE, OVULATION

# 5769
 
Anatomie du l’utérus, de l’ovaire et ovulation.
Les structures de l’utérus et de l’ovaire sont représentées sur une coupe frontale des organes génitaux féminins.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Les organes génitaux féminins sont constitués du vagin, du col de l’utérus, de l’utérus, des trompes de Fallope, des ovaires.
Les ligaments utéro-ovariens rattachent les ovaires à l’utérus.
Sur ce dessin sont représentés la trompe de Fallope et l’ovaire droits en phase d’ovulation avec expulsion de l’ovule dans la trompe utérine.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série « Infertilité »

60.00 Ajouter au panier
artère uterine-artère ovarienne - © sophie jacopin
VASCULARISATION UTÉRUS

# 5768
 
Vascularisation utérus, artère utérine, ovaire, artère ovarienne.
L’artère utérine nait de l’artère iliaque primitive ayant donné deux branches,
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]une artère iliaque externe qui descend vers le membre inférieur et une artère iliaque interne. L’artère iliaque interne donne plusieurs branches dont l’artère utérine qui vascularise l’utérus et les deux tiers médiaux de la trompe utérine. L’artère ovarienne ou ovarique se détache de la face ventrale de l’aorte abdominale. Elle donne l’artère tubaire latérale pour la trompe utérine, puis des rameaux à l’ovaire et s’anastomose avec la branche ovarienne de l’artère utérine.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série « Infertilité »

60.00 Ajouter au panier
appareil génital féminin - © sophie jacopin
APPAREIL GÉNITAL FÉMININ

# 5732
 

Représentation en vue de 3/4 de l’appareil génital féminin et de l’hypophyse.
L’hypophyse produit la FSH (folliculine) et la LH (hormone lutéinisante)

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]qui agissent sur les organes reproducteurs, stimulent la reproduction et la sécrétion des hormones sexuelles.
Du bas vers le haut on voit:
– le vagin en coupe frontale,
– l'utérus, en coupe frontale,
– les trompes de Fallope,
– les ovaires (vert)
– le cerveau avec l'hypophyse (en vert).
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Appareil génital féminin »

 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Traitement-endométriose-ultrasons
TRAITEMENT ENDOMÉTRIOSE ULTRASONS

# 5606
 

Illustration médicale représentant le traitement de l'endométriose (présence de muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine) grâce à une sonde introduite dans le rectum qui traite les laissons par ultrasons.

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série « Endométriose »

60.00 Ajouter au panier
Système urinaire féminin
SYSTÈME URINAIRE FÉMININ

# 5560
 

Représentation du système urinaire féminin, avec en avant la vessie et l'urètre (en jaune).

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]La vessie est reliée au rein (en marron) par l'uretère (en jaune). En arrière de la vessie se trouve l'utérus et le vagin (en gris), et en arrière le colon et rectum (en vert foncé).
[/peekaboo_content]
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucun

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Prélèvement d'ovocytes
PRÉLÈVEMENT D’OVOCYTES

# 5534
 

Représentation du prélèvement d'ovocytes chez la femme.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Une sonde d’échographie, ainsi qu'un fine aiguille de ponction et de recueil des ovocytes est introduite dans le vagin.
L’aiguille passe au travers du fond du vagin jusqu'à l'ovaire grâce à l’échographie.
Le gynécologue ponctionne le liquide contenu dans les follicules ovariens, afin d'en récupérer l'ovocyte contenu dans le liquide folliculaire.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucun

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Organes génitaux féminins
ORGANES GÉNITAUX FÉMININS

# 5488
 

Représentation en vue de 3/4 des organes génitaux féminins et de l'hypophyse, qui produit la FSH (folliculine) et la LH (hormone lutéinisante) qui agissent sur les organes reproducteurs, stimulent la reproduction et la sécrétion des hormones sexuelles.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Du bas vers le haut on voit:
– le vagin en coupe frontale,
– l'utérus, en coupe frontale,
– les trompes de Fallope,
– les ovaires (vert)
– le cerveau avec l'hypophyse(en vert).
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
Afficher les images de la série « Appareil génital féminin »

60.00 Ajouter au panier