Système auditif, anatomie de l’appareil de l’audition, oreille externe, moyenne et interne, de la perception de sons et organe de l'équilibre - © sophie ajcopin
SYSTÈME AUDITIF

# 6004
 
Système auditif et ses différentes structures, oreille externe, moyenne et interne.
De gauche à droite, l’oreille externe est la partie visible composée d’un pavillon et du conduit auditif.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Les sons sont captés au niveau du pavillon auriculaire et empruntent le conduit auditif pour arriver jusqu’au tympan qu’ils font vibrer.
L’oreille moyenne est visible au niveau de la zone centrale bleue avec le tympan (en bleu pâle), les osselets (en beige) et la trompe d’Eustache (en bordeaux).
les sons font vibrer le tympan, puis la chaîne des osselets qui les amplifie et leur permet d’atteindre la cochlée (en violet).
Enfin, la cochlée ou limaçon et le nerf auditif constituent les éléments de l’oreille interne.
La cochlée sert à analyser et à convertir les vibrations sonores en influx nerveux.
Et le nerf auditif (en jaune)transmet l’influx jusqu’à la zone du cerveau dédiée (cortex auditif) qui traite les informations reçues.
Mais l’oreille sert également d’organe de l’équilibre, grâce au vestibule situé dans l’oreille interne.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Anatomo-pathologie des systèmes organiques »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaines d'exclusion d'utilisation : Aucuns
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Anatomie comparative de l’oreille chez un enfant et chez l’adulte - © sophie jacopin
ANATOMIE OREILLE ENFANT-ADULTE

# 6003
 
Anatomie comparative de l’oreille chez un enfant et chez l’adulte.
L’oreille, externe, moyenne et interne constituent les différentes parties de l’appareil de l’audition.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]L’oreille externe est la partie visible composée d’un pavillon et du conduit auditif.
Les sons sont captés au niveau du pavillon auriculaire et empruntent le conduit auditif pour arriver jusqu’au tympan qu’ils font vibrer.
L’oreille moyenne est visible au niveau de la zone centrale avec le tympan (en bleu pâle), les osselets (en beige) et la trompe d’Eustache (en bordeaux).
les sons font vibrer le tympan, puis la chaîne des osselets qui les amplifie et leur permet d’atteindre la cochlée (en violet).
Enfin, la cochlée ou limaçon et le nerf auditif constituent les éléments de l’oreille interne.
La cochlée sert à analyser et à convertir les vibrations sonores en influx nerveux.
Et le nerf auditif (en jaune)transmet l’influx jusqu’à la zone du cerveau dédiée (cortex auditif) qui traite les informations reçues.
Mais l’oreille sert également d’organe de l’équilibre, grâce au vestibule situé dans l’oreille interne.
Plus particulièrement à la naissance la trompe d’Eustache (trompe auditive) est plus courte et large que celle de l’adulte. Elle a une inclinaison plus horizontale ce qui explique le risque plus important d’otites chez l’enfant. C’est à l’âge de 6 ans que la trompe auditive s’incline et s’allonge.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Anatomo-pathologie des systèmes organiques »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaines d'exclusion d'utilisation : Aucuns
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Anatomie de l’oreille chez un enfant, structure de l’appareil de l’audition - © sophie jacopin
ANATOMIE OREILLE ENFANT

# 6002
 
Anatomie de l’oreille chez un enfant, structure de l’appareil de l’audition.
De gauche à droite, l’oreille externe est la partie visible composée d’un pavillon et du conduit auditif.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Les sons sont captés au niveau du pavillon auriculaire et empruntent le conduit auditif pour arriver jusqu’au tympan qu’ils font vibrer.
L’oreille moyenne est visible au niveau de la zone centrale avec le tympan (en bleu pâle), les osselets (en beige) et la trompe d’Eustache (en bordeaux).
les sons font vibrer le tympan, puis la chaîne des osselets qui les amplifie et leur permet d’atteindre la cochlée (en violet).
Enfin, la cochlée ou limaçon et le nerf auditif constituent les éléments de l’oreille interne.
La cochlée sert à analyser et à convertir les vibrations sonores en influx nerveux.
Et le nerf auditif (en jaune)transmet l’influx jusqu’à la zone du cerveau dédiée (cortex auditif) qui traite les informations reçues.
Mais l’oreille sert également d’organe de l’équilibre, grâce au vestibule situé dans l’oreille interne.
Plus particulièrement à la naissance la trompe d’Eustache (trompe auditive) est plus courte et large que celle de l’adulte. Elle a une inclinaison plus horizontale ce qui explique le risque plus important d’otites chez l’enfant. C’est à l’âge de 6 ans que la trompe auditive s’incline et s’allonge.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Anatomo-pathologie des systèmes organiques »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaines d'exclusion d'utilisation : Aucuns
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Structure de l’oreille chez l’adulte, anatomie de l’appareil de l’audition - © sophie jacopin
STRUCTURE OREILLE ADULTE

# 6001
 
Structure de l’oreille chez l’adulte, anatomie de l’appareil de l’audition.
De droite à gauche, l’oreille externe est la partie visible composée d’un pavillon et du conduit auditif.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Les sons sont captés au niveau du pavillon auriculaire et empruntent le conduit auditif pour arriver jusqu’au tympan qu’ils font vibrer.
L’oreille moyenne est visible au niveau de la zone centrale avec le tympan (en bleu pâle), les osselets (en beige) et la trompe d’Eustache (en bordeaux).
les sons font vibrer le tympan, puis la chaîne des osselets qui les amplifie et leur permet d’atteindre la cochlée (en violet).
Enfin, la cochlée ou limaçon et le nerf auditif constituent les éléments de l’oreille interne.
La cochlée sert à analyser et à convertir les vibrations sonores en influx nerveux.
Et le nerf auditif (en jaune)transmet l’influx jusqu’à la zone du cerveau dédiée (cortex auditif) qui traite les informations reçues.
Mais l’oreille sert également d’organe de l’équilibre, grâce au vestibule situé dans l’oreille interne.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Anatomo-pathologie des systèmes organiques »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaines d'exclusion d'utilisation : Aucuns
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Oreille externe, moyenne et interne, anatomie, structure de l’appareil de l’audition - © sophie jacopin
OREILLE EXTERNE, MOYENNE, INTERNE

# 5999
 
Oreille externe, moyenne et interne, anatomie, structure de l’appareil de l’audition.
De gauche à droite, l’oreille externe est la partie visible composée d’un pavillon et du conduit auditif.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Les sons sont captés au niveau du pavillon auriculaire et empruntent le conduit auditif pour arriver jusqu’au tympan qu’ils font vibrer.
L’oreille moyenne est visible au niveau de la zone centrale bleue avec le tympan (en bleu pâle), les osselets (en beige) et la trompe d’Eustache (en bordeaux).
les sons font vibrer le tympan, puis la chaîne des osselets qui les amplifie et leur permet d’atteindre la cochlée (en violet).
Enfin, la cochlée ou limaçon et le nerf auditif constituent les éléments de l’oreille interne.
La cochlée sert à analyser et à convertir les vibrations sonores en influx nerveux.
Et le nerf auditif (en jaune)transmet l’influx jusqu’à la zone du cerveau dédiée (cortex auditif) qui traite les informations reçues.
Mais l’oreille sert également d’organe de l’équilibre, grâce au vestibule situé dans l’oreille interne.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Anatomo-pathologie des systèmes organiques »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaines d'exclusion d'utilisation : Aucuns
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cycle circadien et courbes du sommeil normal et anormal, perturbation du sommeil - © sophie jacopin
CYCLE CIRCADIEN-COURBES DU SOMMEIL

# 5967
 


Cycle circadien et courbes du sommeil normal et anormal, perturbation du sommeil.
Notre horloge biologique ou rythme circadien régule le métabolisme en fonction de la lumière du soleil sur 24 heures.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]C’est grâce à la production de mélanine par la glande pinéale.
Le cerveau commande la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) qui augmente à mesure que la lumière diminue.
En journée, l’activation des noyaux suprachiasmatiques (SCN-point vert) inhibent le noyau périventriculaire et la production de mélatonine.
Le noyau périventriculaire (PVN) est représenté par la petite zone rose à l’arrière du SNC.
Hors en l’absence de lumière, le PVN est activé. Il déclenche la production de mélatonine.
Cela se fait grâce à ses projections jusqu’à la glande pinéale. La glande pinéale est la petite zone en rose à l’arrière du cerveau.
Les deux courbes de gauche représentent des courbes du sommeil.
La courbe du haut montre une production de mélanine normale (courbe bleu) en fonction de la lumière du jour.
Alors que dans la courbe du dessous, le sommeil est déréglé.
La courbe rouge représente la sécrétion de TSH. Et la courbe verte représente la sécrétion de cortisol.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Horloge biologique – circadienne »

 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier dès le 01/08/2021.

Lire la suite
Anatomie et physiologie rénale, système urinaire, rein, glomérule - © Sophie Jacopin
ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE RÉNALE

# 5784

Anatomie et physiologie du système rénal, rein, glomérule et physiologie rénale.
Cette illustration représente l’anatomie du système urinaire et plus particulièrement du rein et du glomérule.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]De gauche à droite, l’appareil urinaire est représenté dans une silhouette de femme avec les reins, les glandes surrénales, les uretères, la vessie. De plus, on distingue la vascularisation du rein avec les veines et artères rénales issues de la veine cave inférieure et de l’aorte abdominale.
La physiologie du rein est illustrée au centre avec l’organe en coupe.
Le rein régule la quantité d’eau dans le corps en réinjectant l’eau et les minéraux dans la circulation sanguine (flèches rouges).
Ils produisent des hormones, l’érythropoïétine (pastilles roses) pour la production de globules rouges et la rénine (pastilles vertes) pour la régulation de la pression artérielle.
Enfin, il élimine les déchets de l’organisme en filtrant le sang au niveau du glomérule (zoom). Les résidus organiques sont évacués sous forme d’urine par l’uretère et la vessie.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Appareil urinaire féminin »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Horloge biologique
HORLOGE BIOLOGIQUE

# 5613
 


Représentation de l'horloge biologique, ou horloge circadienne, contrôleur des différents rythmes biologiques.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]En fonction de la lumière du soleil perçue par l'œil, des signaux sont envoyés au noyau suprachiasmatique, une petite zone de l'hypothalamus qui chevauche le point de croisement des nerfs visuels gauche et droit, ou chiasma optique (suprachiasmatique, « au-dessus du chiasma »),siège de l'horloge circadienne qui contrôlent les différents rythmes biologiques.
Le cerveau commande la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) qui augmente à mesure que la lumière diminue.
[/peekaboo_content]

 
Afficher les images de la série « Horloge biologique – circadienne »

 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Influx nerveux
INFLUX NERVEUX

# 5396
 

Représentation du contact synaptique et de la transmission de l'influx nerveux d'une synapse d'un neurone A (en haut) à un bouton dendritique d'un neurone B (en bas).

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
Des vésicules libèrent du glutamate (boules vertes) qui se fixe sur les récepteurs (oranges) qui ouvrent les canaux à sodium et permettent aux ions Na+ (+) de pénétrer dans le bouton dendritique du neurone B, créant ainsi un courant électrique représenté par des éclaires jaunes.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

Attention petit format
 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

35.00 Ajouter au panier
Contact synaptique, synapse entre deux neurones, transmission du signal nerveux - © sophie jacopin
CONTACT SYNAPTIQUE

# 5073
 

Représentation du contact synaptique et de la transmission de l'influx nerveux d'une synapse d'un neurone A (en haut) à un bouton dendritique d'un neurone B (en bas).

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
Des vésicules libèrent du glutamate (boules bleues) qui se fixe sur les récepteurs (jaunes) qui ouvrent les canaux à sodium et permettent aux ions Na+ (+) de pénétrer dans le bouton dendritique du neurone B, créant ainsi un courant électrique représenté par des éclaires jaunes.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

Attention petit format
 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

35.00 Ajouter au panier
Contact synaptique
CONTACT SYNAPTIQUE

# 5072
 

Représentation du contact synaptique et de la transmission de l'influx nerveux d'une synapse d'un neurone A (en haut) à un bouton dendritique d'un neurone B (en bas).

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
Des vésicules libèrent du glutamate (boules bleues) qui se fixe sur les récepteurs (violets) qui ouvrent les canaux à sodium et permettent aux ions Na+ (+) de pénétrer dans le bouton dendritique du neurone B, créant ainsi un courant électrique représenté par des éclaires jaunes.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

Attention petit format
 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

35.00 Ajouter au panier
Vision
VISION

# 5020

 

Représentation de la vision, localisée au niveau de la rétine.
La lumière qui est entrée dans l'œil par la pupille, arrive sur la rétine,

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
là les photorécepteurs ( cellules orangées) transforment le faisceau lumineux en signal électrique.
Plusieurs messages sont concentrés, modulés pendant leur traversée de la rétine en sens inverse (flèche rouge) jusqu'aux cellules ganglionnaires (cellules vertes) dont les longues terminaisons constituent les fibres du nerf optique.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

35.00 Ajouter au panier