Infection traitement Candidose
INFECTION TRAITEMENT CANDIDOSE

# 1086
 

Représentation à gauche de la muqueuse vaginale infectée par les Candida albicans,
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]
qui envahissent la paroi épithéliale, détruisent les anticorps de surface la protégeant et endommagent les cellules superficielles.
Résultat : inflammation la muqueuse.
À droite, représentation de la muqueuse vaginale après traitement gynécologique.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Absorption des nanoparticules
ABSORPTION DES NANOPARTICULES

# 3977
 

Représentation de l'absorption des nanoparticules dans le corps.
Les nanoparticules (présentent dans certaines peintures, enduits et composites) qui sont inhalées,

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
restent la plupart du temps au niveau de la trachée et des bronches, mais certaines vont jusqu'aux poumons.
Les nanoparticules (présentent dans certaines poudres de cacao, crèmes dessert, bonbons, vinaigres blancs) qui sont avalées, vont dans l'estomac jusqu'à l'intestin grêle.
Les nanoparticules (présentent dans certains cosmétiques, crèmes solaires, shampoings, fond de teints, déodorants, pansements) pénètrent dans l'organisme par la peau.
Ces nanoparticules peuvent en partie rejoindre la circulation sanguine et lymphatique et s'installer à long terme dans le cerveau, le foie, les reins, et le cœur, pouvant provoquer, des réactions allergiques, des inflammations et risques de cancers du foie, reins et cœur. Ces constatations ont été faites sur l'animal. De quoi se poser des questions pour l'homme.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Absorption des nanoparticules
ABSORPTION DES NANOPARTICULES

# 3912
 

Représentation de l'absorption des nanoparticules dans le corps.
Les nanoparticules (présentent dans certaines peintures, enduits et composites) qui sont inhalées,

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
restent la plupart du temps au niveau de la trachée et des bronches, mais certaines vont jusqu'aux poumons.
Les nanoparticules (présentent dans certaines poudres de cacao, crèmes dessert, bonbons, vinaigres blancs) qui sont avalées, vont dans l'estomac jusqu'à l'intestin grêle.
Les nanoparticules (présentent dans certains cosmétiques, crèmes solaires, shampoings, fond de teints, déodorants, pansements) pénètrent dans l'organisme par la peau.
Ces nanoparticules peuvent en partie rejoindre la circulation sanguine et lymphatique et s'installer à long terme dans le cerveau, le foie, les reins, et le cœur, pouvant provoquer, des réactions allergiques, des inflammations et risques de cancers du foie, reins et cœur. Ces constatations ont été faites sur l'animal. De quoi se poser des questions pour l'homme.

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Traitement Kératose
TRAITEMENT KÉRATOSE

# 3575
 
Représentation de la réaction au traitement d'une kératose à base de crème traitante locale.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Dans un premier temps, l'application cutanée locale de la crème provoque une réaction immunitaire locale avec apparition d’œdème et d'une inflammation.
Ces effets disparaissent au bout de quelques jours.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Traitement Verrue génitale
TRAITEMENT VERRUE GÉNITALE

# 3574
 
Représentation du traitement de la verrue génitale, petite tumeur cutanée bénigne provoquée par un virus (papillomavirus, ici hexagones bleus-verts).

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content] Après application cutanée locale de crème traitante, une réaction immunitaire apparait avec œdème et inflammation qui va durer quelques jours et disparaitre ensuite.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Traitement Verrue génitale
TRAITEMENT VERRUE GÉNITALE

# 3573
 
Représentation du traitement de la verrue génitale, petite tumeur cutanée bénigne provoquée par un virus (papillomavirus, ici hexagones bleus-verts).

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content] Après application cutanée locale de crème traitante, une réaction immunitaire apparait avec œdème et inflammation qui va durer quelques jours et disparaitre ensuite.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Traitement Kératose
TRAITEMENT KÉRATOSE

# 3569
 
Représentation de la réaction au traitement d'une kératose à base de crème traitante locale.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Dans un premier temps, l'application cutanée locale de la crème provoque une réaction immunitaire locale avec apparition d’œdème et d'une inflammation.
Ces effets disparaissent au bout de quelques jours.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Pancréatite aiguë
PANCRÉATITE AIGUË

# 3762
 

Représentation de la pancréatite aiguë avec une poussée inflammatoire qui traduit l'agression du tissu pancréatique.

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Pathologies du pancréas
PATHOLOGIES DU PANCRÉAS

# 3759
 

Représentation des pathologies du pancréas.- De gauche à droite, on observe un caillot qui bouche le canal pancréatique (en marron),
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]– au dessus, un rétrécissement du canal du cholédoque avec la présence d'un calcul
– en dessous une zone très enflammée avec au centre une nécrose des tissus (en marron)
– au niveau de la queue du pancréas, un œdème blanchâtre qui pousse les canaux pancréatiques
– en dessous au niveau du 5eme canal pancréatique et de celui de l'extrémité de la queue du pancréas, un épanchement de suc gastrique.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Lésion tissulaire des veines
LÉSION TISSULAIRE DES VEINES

# 3130
 

Représentation de la lésion tissulaire des veines par la destruction de la valvule de la veine saphène à gauche du dessin,
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]ce qui entraine un reflux veineux au niveau de l'abouchement de la veine adjacente et une hyper-pression capillaire provoquant une fuite plasmatique et une modification endothéliale.
Les leucocytes (en gris) adhèrent à la paroi de la veine et migrent à l'extérieur de celle ci. Les leucocytes larguent des radicaux libres (boules rouges), des enzymes protéolytiques (en jaune), des facteurs chimiotactiques (boules oranges et bleues), et des cytokines (boules roses) provoquant une inflammation tissulaire et une ischémie par défaut de drainage ; résultat : Hypodermite (inflammation aigüe de l'hypoderme), Dermite ocre (inflammation de la peau) ou ulcère (plaie persistante) au niveau de la jambe.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

60.00 Ajouter au panier
Prurit
PRURIT

# 4382


Représentation de ce qui provoque le prurit, symptôme fréquent (notamment en dermatologie),
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]qui recouvre une sensation de démangeaison de la peau, le plus souvent en rapport avec des lésions dermatologiques.
Le principal agent responsable des démangeaisons est l'histamine, molécule chimique libérée par les mastocytes, et les polynucléaires basophiles (cellules circulant dans le sang et participant au système immunitaire).

Sur ce dessin, on voit à gauche une peau saine avec des agents pathogènes en surface qui pénètrent dans la peau.
À droite du dessin, les mastocytes ont migré du vaisseau sanguin vers l'épiderme à la rencontre de l'agent pathogène déclenchant la réaction immunitaire avec sécrétion d'histamine qui provoque une inflammation localisée avec gonflement, rougeur et démangeaison. De l'histamine se dirige en regard du vaisseau afin d'appeler d'autres mastocytes sur le site.

Causes des démangeaisons : urticaire, eczémas, ichtyose (peau sèche), psoriasis, mycoses, varicelle, gale, piqûres d’animaux…
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Réactions allergiques
RÉACTIONS ALLERGIQUES

# 3097

Représentation des réactions allergiques de la peau (eczéma), et de la muqueuse nasale suite au contact avec des allergènes,
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]comme les moisissures, le pollen, le haptène, les acariens, les poils. Nous avons en comparaison à gauche une peau saine en contact avec des allergènes et la réaction suite à l'infection : la dilatation des vaisseaux sanguins et le déclenchement de la réaction immunitaire des macrophages et lymphocytes qui migrent sur le site d'inflammation, puis le gonflement de l'épiderme (oedème) et la desquamation des cellules épithéliales superficielles.
À droite nous avons une muqueuse nasale saine en contact avec des allergènes et les réactions déclenchées suite à l'infection : surproduction de mucus (en jaune), destruction des cellules épithéliales de la muqueuse, dilatation des vaisseaux sanguins, réaction immunitaire avec macrophages et lymphocytes (cellules rosées dans le vaisseaux sanguins) suite à l'installation de l'inflammation (zone rouge).
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier