Vous êtes dans le thème Spécialités Médicales – catégorie Cancérologie / Oncologie – sous-catégorie Cancers Divers.
Affinez votre recherche en consultant les illustrations.
Ou cliquez sur DE RETOUR À Recherches dans le catalogue pour un accès direct
et/ou un retour à la recherche.

Immuno-oncologie, les anticorps anti PD-L1 des cellules cancéreuses - C sophie jacopin
IMMUNO-ONCOLOGIE-ANTI PD-L1

# 5973

Immuno-oncologie, les anticorps anti PD-L1 permettent aux lymphocytes T de détruire les cellules tumorales.
Les cellules cancéreuses (en brun) échappent à l’attaque des lymphocytes T (en vert) en exprimant des protéines à leur surface, les protéines PD-L1.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]PD-L1 fonctionne comme un « panneau stop » et inactive les lymphocytes T avant qu’ils n’attaquent.
Le PD-L1 (ici en rouge) agit en se liant à un récepteur appelé PD-1 (ici en bleu turquoise) situé sur les lymphocytes T. La liaison de PD-L1 avec le récepteur PD-1 conduit à l’inactivation du lymphocyte T.
Hors, l’anticorps anti PD-L1 (ici en jaune clair) vient se fixer spécifiquement sur PD1.
Ainsi, la cellule tumorale ne peut empêcher le lymphocyte T de s’activer. Par conséquent il pourra déclencher le mécanisme de destruction de la cellule cancéreuse par apoptose.

[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immuno-oncologie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Proteine PD-L1, expression de la cellule cancéreuse pour échapper au lymphocyte T - © sophie jacopin
PROTÉINE PD-L1

# 5972

Protéine PD-L1, expression de la cellule cancéreuse pour échapper au lymphocyte T.
Les lymphocytes T (en vert) sont des cellules immunitaires destinées à défendre le corps contre les agents pathogènes.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Elles servent également à défendre le corps contre les cellules cancéreuses (en brun). Hors contre cette menace, les cellules cancéreuses échappent à cette attaque en exprimant des protéines à leur surface, les protéines PD-L1.
PD-L1 fonctionne comme un « panneau stop » et inactive les lymphocytes T avant qu’ils n’attaquent.
Le PD-L1 (ici en rouge) agit en se liant à un récepteur appelé PD-1 (ici en bleu turquoise) situé sur les lymphocytes T.
La liaison de PD-L1 avec le récepteur PD-1 conduit à l’inactivation du lymphocyte T. Donc ce dernier ne peut pas détruire la cellule cancéreuse.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immuno-oncologie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Destruction de la cellule tumorale par le lymphocyte T, apoptose - c sophie jacopin
DESTRUCTION CELLULE TUMORALE

# 5971

Destruction de la cellule tumorale par le lymphocyte T, apoptose.
Un lymphocyte T s’active quand il reconnait une cellule tumorale grâce à l’antigène tumorale.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]À ce moment là, des granules emplis de substances toxiques sont acheminés du lymphocyte T vers la cellule tumorale.
Ces granules cytotoxiques libèrent leur contenu mortel (billes rouges) dans la cellule cible.
La cellule tumorale ou cancéreuse meurt par apoptose.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immuno-oncologie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer, identification cellule tumorale par un lymphocyte T via des antigènes de surface - © sophie jacopin
CANCER-IDENTIFICATION CELLULE TUMORALE

# 5970

Cancer, identification cellule tumorale par un lymphocyte T via des antigènes de surface.
Les lymphocytes T sont des cellules immunitaires destinées à défendre le corps contre les agents pathogènes.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Elles servent également à défendre le corps contre les cellules cancéreuses.
La cellule cancéreuse présente à sa surface des antigènes tumoraux(collier de perle) qui ont mutés. On remarque qu’ils ont une perle rouge parmi les autres perles bleues.
Voir l’illustration n° 5968 pour la reconnaissance d’une cellule propre au corps.
Ici, le lymphocyte T (en vert) va reconnaitre une cellule cancéreuse (en brun) grâce à des antigènes tumoraux situés à sa surface.
La cellule tumorale est donc identifiée comme une cellule pathogène qu’il faut éliminer.
Le lymphocyte T s’active afin de contrôler ou détruire la cellule tumorale.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immuno-oncologie »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour les laboratoires pharmaceutiques uniquement en Belgique
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer, complexe PD-L1 PD-1 neutralisation de la réponse immunitaire contre la cellule cancéreuse- © sophie jacopin
CANCER – COMPLEXE PD-L1 PD-1

# 5899

Cancer, complexe PD-L1 PD-1, neutralisation de la réponse immunitaire des lymphocytes T activés contre la cellule cancéreuse.
Au contact d’une cellule cancéreuse, les lymphocytes T sont activés. Ils sécrètent des molécules toxiques capables de détruire la cellule cancéreuse.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description
[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Mais la réaction des cellules immunitaires contre les cellules cancéreuses est freinée grâce à la protéine PD-L1 produite par la cellule cancéreuse. Cette protéine interagit avec le récepteur PD-1 du lymphocyte, ce qui l’inactive.
Donc la cellule cancéreuse ne peut plus être détruite par le lymphocyte T.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Immunothérapie »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer, complexe PD-L1 PD-1 neutralisation de la réponse immunitaire contre la cellule cancéreuse- © sophie jacopin
CANCER – PROTÉINE PD-L1

# 5898

Cancer, protéine PD-L1, récepteur PD-1, neutralisation de la réponse immunitaire activée contre la cellule cancéreuse.
Au contact d’une cellule cancéreuse, les lymphocytes T sont activés. Ils sécrètent des molécules toxiques capables de détruire la cellule cancéreuse.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description
[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Mais la réaction des cellules immunitaires contre les cellules cancéreuses est freinée grâce à la protéine PD-L1 produite par la cellule cancéreuse. Cette protéine interagit avec le récepteur PD-1 du lymphocyte, ce qui l’inactive.
Donc la cellule cancéreuse ne peut plus être détruite par le lymphocyte T.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Immunothérapie »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer, activation des lymphocytes T, réponse immunitaire au cancer - © sophie jacopin
CANCER – ACTIVATION DES LYMPHOCYTES T

# 5897

Cancer, activation des lymphocytes T, réponse immunitaire au cancer.
Une cellule immunitaire , lymphocyte T (en bleu) activé contre la tumeur reconnaît la cellule cancéreuse (en rouge).
[peekaboo_link] afficher la suite de la description
[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Alors le lymphocyte T provoque la destruction de la cellule immunitaire en produisant des molécules toxiques. Ces molécules vont détruire la cellule cancéreuse.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Immunothérapie »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
Cancer, activation des lymphocytes T, réponse immunitaire au cancer - © sophie jacopin
CANCER – ACTIVATION DES LYMPHOCYTES

# 5896

Cancer, activation des lymphocytes T, réponse immunitaire au cancer.
Une cellule immunitaire , lymphocyte T (en bleu) activé contre la tumeur reconnaît la cellule cancéreuse (en rouge).
[peekaboo_link] afficher la suite de la description
[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Alors le lymphocyte T provoque la destruction de la cellule immunitaire en produisant des molécules toxiques. Ces molécules vont détruire la cellule cancéreuse.
[/peekaboo_content]

Afficher les images de la série « Immunothérapie »
 
Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune

Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

35.00 Ajouter au panier
CHIEN ODORAT

# 5668
 

Illustration médicale représentant l'odorat du chien, ses récepteurs et bulbe olfactif lui permettant de capter des particules odorantes en très faible quantité.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Le chien possède 250 million de récepteurs olfactifs au niveau des fosses nasales (5 million pour l'homme),
dont 1200 types différents (390 chez l'homme), et un bulbe olfactif 3 fois plus gros que chez l'homme, ce qui lui confère un odorat beaucoup plus sensible que celui de l'homme, capable de détecter de petites quantités d'effluves cancéreuses dans les gouttes de sueur à la surface de la peau des malades du cancer.
Une nouvelle façon de détecter les cancers chez l'homme.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

35.00 Ajouter au panier
ODORAT DU CHIEN

# 5624
 

Illustration médicale représentant l’odorat du chien, ses récepteurs et bulbe olfactif lui permettant de capter des particules odorantes en très faible quantité.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Le chien possède 250 million de récepteurs olfactifs au niveau des fosses nasales (5 million pour l’homme),
dont 1200 types différents (390 chez l’homme), et un bulbe olfactif 3 fois plus gros que chez l’homme, ce qui lui confère un odorat beaucoup plus sensible que celui de l’homme, capable de détecter de petites quantités d’effluves cancéreuses dans les gouttes de sueur à la surface de la peau des malades du cancer.
Une nouvelle façon de détecter les cancers chez l’homme.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

35.00 Ajouter au panier
Molécules cancéreuses
MOLÉCULES CANCÉREUSES

# 5623
 

Illustration médicale représentant la présence de molécules cancéreuses dans la sueur à la superficie de la peau qui seraient détectables par l’odorat du chien.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]La tumeur cancéreuse produit des molécules qui rejoignent la circulation sanguine. Les glandes sudoripares produisent la sueur grâce au liquide sanguin. Ces molécules sont donc évacuées en petite quantité à la surface de la peau avec le liquide sanguin transformé en sueur par les glandes sudoripares.

Le chien, avec son odorat, serait capable de sentir ces molécules cancéreuses en petite quantité à la surface de la peau.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

35.00 Ajouter au panier
Exérèse ganglionnaire
EXÉRÈSE GANGLIONS SENTINELLES

# 5530
 

Représentation de l’exérèse des ganglions sentinelles (situés dans la zone de drainage du mélanome) ici, au niveau du creux axillaire lors d’un mélanome localisé sur la partie supérieure du bras.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]Un colorant radioactif est injecté au voisinage de la tumeur qui circule jusqu’aux premiers ganglions en amont de la tumeur (les ganglions sentinelles).
Une sonde est introduite au niveau du creux axillaire, au dessus des ganglions à retirer.
En général, un à trois ganglions sont retirés et analysés afin de vérifier s’ils contiennent des cellules cancéreuses.
S’ils en contiennent, un curetage ganglionnaire total est effectué.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : ATTENTION délai de réponse; demande d'autorisation au client

Afficher les images de la série

35.00 Ajouter au panier