Vous êtes dans le thème Biologie – catégorie Micro organismes – sous-catégorie Autres.
Affinez votre recherche en consultant les illustrations.
Ou cliquez sur DE RETOUR À Recherches dans le catalogue pour un accès direct
et/ou un retour à la recherche.

Micro-organismes-Organisme- iteraction - © sophie jacopin
MICRO-ORGANISMES ET ORGANISME

# 5803

Micro-organismes et organisme une cohabitation entre bactéries et virus et humain. Les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content](air, eau, sol, objets, aliments). Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau et pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les muqueuses des cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et des organes pelviens.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. La peau et les muqueuses forment une barrière contre les micro-organismes pathogènes chez une personne en bonne santé. Les légendes sur cette illustration indiquent la quantité de micro-organismes présents dans les différentes régions du corps.
micro-organismes; micro-organisme; porte d’entrée; organisme; humain; corps; silhouette femme; microbiote; bactérie; virus; peau; muqueuse; cavité nasale; cavité buccale; œsophage; estomac; poumon; trachée; bronche; intestins; vessie; urètre; utérus; côlon; agent non pathogène; agent pathogène
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Organisme et micro-organismes, quantité de bactérie et de virus à la surface et à l'intérieur du corps - © sophie jacopin
ORGANISME ET MICRO-ORGANISMES

# 5802

Organisme et micro-organismes une cohabitation entre humain et bactéries et virus. Les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content](air, eau, sol, objets, aliments). Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau et pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les muqueuses des cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et des organes pelviens.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. La peau et les muqueuses forment une barrière contre les micro-organismes pathogènes chez une personne en bonne santé. Les légendes sur cette illustration indiquent la quantité de micro-organismes présents dans les différentes régions du corps.
micro-organismes; micro-organisme; porte d’entrée; organisme; humain; corps; silhouette femme; microbiote; bactérie; virus; peau; muqueuse; cavité nasale; cavité buccale; œsophage; estomac; poumon; trachée; bronche; intestins; vessie; urètre; utérus; côlon; agent non pathogène; agent pathogène
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Portes d'entrée des micro-organismes dans l'organisme - © sophie Jacopin
PORTES D’ENTRÉE DES MICRO-ORGANISMES

# 5800

Portes d’entrée des micro-organismes dans l’organisme humain, bactéries, virus. La partie de l’illustration sur les 2/3 gauche explique que les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement (air, eau, sol, objets, aliments).
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau. Ils pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et les portes de sortie des organes pelviens. Ils peuvent traverser la barrière de la peau et pénétrer l’organisme par une plaie, mais également par les muqueuses.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. D’autres sont néfastes et le contaminent, se multiplient, déclenchant des infections.
Pour remédier à cela, il existe plusieurs méthodes de protection et de luttes illustrées simplement sur la partie droite de ce dessin. Avant contamination, on peut utiliser à but préventif, des produits pour nettoyer la peau (savon, gel hydroalcoolique). Ceci permet de désinfecter la peau (asepsie). Un autre moyen de prévention est l’utilisation de préservatifs.
Après contamination, on peut utiliser un ensemble de procédés pour lutter contre la propagation des micro-organismes. C’est l’antisepsie.
Après multiplication des micro-organismes dans le corps, on peut utiliser des antibiotiques, uniquement pour lutter contre les bactéries.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
Micro-organismes et organisme, l'interaction entre les deux - © sophie jacopin
MICRO-ORGANISMES-ORGANISME – INTERACTION

# 5801

Micro-organismes et organisme, l’interaction, bactéries, virus. La partie de l’illustration sur les 2/3 gauche explique que les bactéries et virus se trouvent dans notre environnement (air, eau, sol, objets, aliments).
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Ils sont également présents à la surface de notre corps sur la peau. Ils pénètrent dans notre organisme par les orifices extérieurs, nez, bouche, urètre, vagin et rectum. On retrouve donc des micro-organismes dans les cavités nasales, buccales, les poumons, l’œsophage et l’estomac, l’appareil intestinal et les portes de sortie des organes pelviens. Ils peuvent traverser la barrière de la peau et pénétrer l’organisme par une plaie, mais également par les muqueuses.
Notre corps est donc habité par des micro-organismes. Cette cohabitation avec certains est très bénéfique comme le microbiote intestinal. D’autres sont néfastes et le contaminent, se multiplient, déclenchant des infections.
Pour remédier à cela, il existe plusieurs méthodes de protection et de luttes illustrées simplement sur la partie droite de ce dessin. Avant contamination, on peut utiliser à but préventif, des produits pour nettoyer la peau (savon, gel hydroalcoolique). Ceci permet de désinfecter la peau (asepsie). Un autre moyen de prévention est l’utilisation de préservatifs.
Après contamination, on peut utiliser un ensemble de procédés pour lutter contre la propagation des micro-organismes. C’est l’antisepsie.
Après multiplication des micro-organismes dans le corps, on peut utiliser des antibiotiques, uniquement pour lutter contre les bactéries.
[/peekaboo_content]

 

Afficher les images de la série « Immunité »
 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Domaine d'exclusion d'utilisation : Exclusion pour l’édition scolaire en France
 
 
Pour connaître le montant des droits d’utilisation en fonction de votre projet,
faites une demande de devis en ajoutant au panier.

30.00 Ajouter au panier
aspergillus - © sophie jacopin
ASPERGILLUS

# 5743

Aspergillus, champignon à spores responsable d’infections fongiques.
Ce champignon filamenteux, de type moisissure, dont la colonie se présente sous forme duveteuse cause des pathologies appelées aspergilloses.
[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]

[peekaboo_content]Les aspergilloses nécessitent un traitement antifongique.
Les 4 principaux types de la maladie de l’aspergillose sont la sinusite aspergillaire, l’aspergillose broncho-pulmonaire allergique, l’aspergillome et l’aspergillose invasive diffuse.
[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Afficher les images de la série « Aspergillose »

60.00 Ajouter au panier
Principe de la vaccination
PRINCIPE DE LA VACCINATION

# 4610
 

Représentation du principe de la vaccination.
Il consiste à injecter dans le corps un agent infectieux (virus ou bactérie, en haut à gauche), sous une forme inoffensive mais stimulant la réponse immunitaire de l'organisme.

[peekaboo_link] afficher la suite de la description[/peekaboo_link]
[peekaboo_content]
Le système immunitaire disposant d'une forme de mémoire, une exposition ultérieure à l'agent infectieux déclenchera une réponse rapide et donc plus efficace. L'agent est reconnu par une ou plusieurs molécules spécifiques et constitue l'antigène. Le système immunitaire répond par la production d'anticorps spécialement dirigés contre lui et fabriqués par des cellules mémoires (lymphocytes B et T, cellule au centre). Un vaccin est donc spécifique à une maladie.
Les anticorps spécifiques vont se ficher dans les récepteurs spécifiques de l'agent infectieux et détruire ce dernier (cellule détruite à droite du dessin).

[/peekaboo_content]

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune exclusion

Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Moisissure
MOISISSURE

# 3066

Représentation d'un moisissure responsable de réactions allergiques.

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Attention petit format
 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Acarien
ACARIEN

# 3064

Représentation d'un acarien responsable de réactions allergiques.

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi
Attention petit format
 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier
Allergènes
ALLERGÈNES

# 3070

Représentation d’allergènes (moisissure, pollen, haptène, acarien, poils) responsables de réactions allergiques.

 

Illustration [types field="colorimetrie"][/types] CMJN réalisée [types field="technique"][/types]
Orientation [types field="orientation"][/types]
[types field="largeur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-pixels" format="FIELD_VALUE"][/types] pixels soit [types field="largeur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] / [types field="hauteur-mm" format="FIELD_VALUE"][/types] mm (Largeur / Hauteur) à 300 dpi

 

Domaine d'exclusion d'utilisation : Aucune
 
Afficher les images de la série

60.00 Ajouter au panier